Sélectionner une page

2013

Le projet OR-JE (hors-jeu) a été réalisé en partenariat avec l’entreprise Armatis Normandie (Centre d’appels) et l’association Handicap et Emploi dans le cadre de la résidence L’Art Handuo pour parler de l’emploi des travailleurs handicapés.

Le projet OR-JE c’est l’occasion de montrer que nous pouvons tous nous retrouver en situation de handicap en fonction du contexte social dans lequel nous évoluons. Et que si nous sommes hors-jeu à un moment donné, nous pouvons toujours décider de recommencer une nouvelle partie.

Dans un premier temps, je découvre l’entreprise Armatis Normandie, pour élaborer ce projet qui fait écho à son activité et qui est en lien avec la problématique du handicap. Puisque les salariés passent leur temps au téléphone, je construis le projet OR-JE autour d’une syntaxe où il faut s’écouter lire plutôt que de regarder ce que nous lisons, et par conséquent je mets tous les participants dans une même difficulté de compréhension (handicap commun).

Mes objectifs sont d’investir les salariés dans le projet et de récupérer leurs objets OR-JE. Les objets OR-JE ce sont les objets qui nous ont accompagnés durant une période de notre vie et qu’on a déposés sur une étagère ou dans une boîte, sans pouvoir les jeter, quand ils sont devenus obsolètes. Par conséquent, les salariés qui désiraient me donner leurs objets OR-JE étaient invités à les déposer dans le quart thon (carton) OR-JE pour que je leur donne une seconde vie.

Dans un deuxième temps, durant trois jours, je redonne une fonction et une utilité aux objets OR-JE en réalisant avec ceux-ci quatre Trop fée (trophées) OR-JE. Ils servent à récompenser les salariés les plus méritants de chaque catégorie :
– le plus court toit
– le plus rat pie deux
– le plus riz go l’eau
– le plus « dent l’alu ne ».

Chaque salarié peut décider de s’inscrire pour gagner l’un ou l’autre de ces trophées s’il s’estime méritant de celui-ci et le vainqueur est tiré au hasard. Par ces procédés, je questionne les critères de sélection et de valorisation de l’autre.

LES AFFICHES RÉALISÉES PAR LES SALARIÉS À LA FIN DU PROJET

© 2016 Bruno MichellodTous droits réservés